Viticulture : en Aquitaine, l’exploitation des sœurs Orliac est en train de conquérir le marché américain

Le 16 novembre 2015

C'est avec un patrimoine historique peu ordinaire et une qualité de vin remarquée que deux sœurs en Aquitaine partent à la conquête des Etats-Unis. Leur atout : une gamme de vins spécialement conçue pour satisfaire le goût des Américains.

Le groupement agricole Magistère est une activité viticole du Sud-Ouest aquitain dirigée par deux sœurs, Catherine et Isabelle Orliac. Leur génération soixantenaire est la septième de la famille Orliac à vivre au Château Lasbastide de Clermont Soubiran dans le Lot et Garonne. La propriété comprend 10 hectares de vignes qui poussent sur un exceptionnel terrain argilo-calcaire. Cinq hectares de vigne ont été replantés pour répondre à de nouvelles normes européennes. Ils seront bientôt productifs.

Jacques Orliac, leur père, aujourd'hui décédé a fait reconnaître en 2011 l'appellation Brulhois. L'AOC Brulhois bien que peu connu en France a permis aux exploitations environnantes de profiter d'une nouvelle notoriété.

Les deux sœurs ont été initiées à la culture de la vigne, la vinification et l'élevage du vin par Emile Peynaux. Cet œnologue réputé a fait carrière à l'université de Bordeaux. Les sœurs Orliac produisent des vins rouges à base de merlot, de cabernet et de tannat. Elles travaillent avec précision sur les expositions et les assemblages. Catherine Orliac est diplômée en droit des affaires et Isabelle Orliac a fait une formation de vente et de marketing.

La famille Orliac jouit d'antécédents prestigieux. Le domaine Labastide Orliac était fournisseur officiel à la cour du roi de France au XVIII ème siècle. Le vin était reconnu par le roi Louis XVI pour ses qualités gustatives et son bénéfice santé. Ce patrimoine historique a été mis en avant sur leur site internet et valorisé lorsqu'elles ont participé aux salons internationaux de Shanghai et de Hong Kong. Elles ont ainsi été remarquées par le critique Michel Bettane, auteur des guides Bettane et Desseauve, où leur vin est décrit en des termes très élogieux.

La Chine s'est révélée une porte d'entrée vers les Etats-Unis. A l'occasion de salons asiatiques, les 2 sœurs ont été repérées par un importateur américain. Il est tombé amoureux de leurs vins au point de leur demander l'exclusivité pour le commercialiser aux USA.

Afin de conquérir le cœur de Américains, les deux sœurs ont composé une gamme de vin à leur goût. Marquage, étiquette, noms, emballage et gamme ont été façonnés pour séduire une clientèle aisée, ouverte sur le monde, tournée vers le luxe et les voyages, plutôt sénior.  Leurs trois crus "Château Labastide Orliac" "Le Prince de Royal Héritage" et "1780 Royal Héritage" arrivent désormais dans les magasins d'alcool et les restaurants.

Cette année, en novembre, elles sont allées à New York et Los Angeles à la rencontre de ces distributeurs. Convaincre les clients potentiels de choisir leurs vins plutôt que celui de grandes marques françaises est un défi.

C'est pourquoi elles ont recours à une agence de communication américaine.

Les ambitions sont élevées. L'aventure, bien engagée. Les financements devront suivre.

Marianne Rolot

Interview 

Marianne Rolot : Sur l'un de vos vins "Deux sœurs en Aquitaine" se trouve votre effigie. Etes-vous réellement deux sœurs?

Isabelle Orliac : Oui bien évidemment. Catherine est l’aînée.

 M.R.: Comment vous est venue l'idée de reprendre l'activité du domaine familial ? 

I.O.: Par amour du travail de la valorisation du domaine comme nous l’avons vu faire par notre père auparavant et les générations précédentes.

M.R.: Aviez-vous eu connaissance de l'histoire prestigieuse du Domaine Labastide Orliac ?

I.O.: Ce sont des archives de la maison retrouvées en 2007 qui nous ont permis de découvrir que notre vin était servi à la table du roi Louis XVI.

M.R.: médaille, citations par de grands sommeliers et maintenant l'intérêt des Américains et des Chinois! Comment arrive-t-on à ce résultat ?

I.O.: Avec beaucoup de ténacité, d’application et de conviction car nous sommes profondément convaincues que les vins que nous produisons sont exceptionnels.

M.R.: Que pouvez-vous nous dire du terroir ?
I.O.: Le terroir est à la base de cette exception. Tout ce qui pousse sur le domaine a un goût merveilleux et généreux et si l’histoire du domaine est si ancienne, c’est que cette exception avait déjà été remarquée.

M.R.:Comment faut-il parler de vos vins aujourd'hui ?
I.O.:L’adjectif de généreux leur va bien. Ils ont une forte personnalité. Ils n'y en a pas de semblables.

M.R.: Quelles informations garde pour lui le vigneron et pourquoi?
I.O.: Ce sont des détails qui précisément confortent la personnalité des vins que nous gardons secrets.

M.R.: Pour le domaine, avoir des vins vendus aux Etats-Unis, c'est toute une aventure, comment avez-vous fait pour trouver un importateur?
I.O.: Nous l'avons rencontré en Chine sur un salon. Maintenant, c'est notre importateur exclusif aux Etats-Unis.

M.R.: Où trouve-t-on les vins du Domaine Labastide Orliac?
I.O.: Un site de vente est en projet.
"Le Petit Ballon" vend les 2 soeurs en Aquitaine et Millesima "1780 Royal Héritage". En France, des restaurants haut de gamme proposent nos vins sur leur carte. Nous sommes présentes à New York, Shanghaï et Hong Kong dans différents points de vente grâce à nos importateurs et distributeurs. Pour connaître précisément ces points de vente, le mieux est de nous adresser un E-mail (château.orliac@wanadoo.fr).

Article et entretien réalisés par Marianne Rolot / Agence Conseil Marianne Europe

In the secret of the American conquest of the two sisters Catherine and Isabelle Orliac

Catherine and Isabelle Orliac are two sixtyish sisters who run Chateau Labastide de Clermont Soubiran. Their vineyard located in the South West of France boasts a prestigious past, rediscovered recently, as wine supplier to the court of King Louis XVI. In the family home, they resumed production of exceptional wines under the AOC Brulhois that their father Jacques Orliac had obtained. Today they are flying to New York and Los Angeles and carry in their luggage three wines "Royal Héritage," "Le Prince de Royal Héritage " which is a second wine and "Château Labastide Orliac" that seniors and affluent Americans should love.

M.R.: Where is your vineyard?
I.O.: We are located in the Brulhois area, part of Aquitaine and more precisely north of Gascony on the left bank of the Garonne.

M.R.: Where did you get the idea of starting over the vineyards of the family estate?
For the love of a domain that historically belonged to the Bordeaux area. We produce wines as we have seen done by our father and previous generations before us.

M.R.: Are you really sisters?
I.O.: Yes, of course, Catherine is the eldest. And in France, we produce a wine called "Two sisters in Aquitaine" bearing our portrait.

M.R.: When did you find out that the domain was a supplier to Louis XVI's court?
I.O.: In 2007, in the domain’s archives.

MR.R.: What did you do before becoming winemakers?
I.O.: Catherine studied law and Isabelle attended a business school. This has helped us when we took over the domain when our father died.

M.R.: Your Wine "1780 Royal Heritage" was praised by the great sommelier Michel Bettane. How did you arrive at this result?
I.O.: With great tenacity, application and belief

M.R.: What can you tell us of your domain?
I.O.: The soil is key. All that grows on the domain has a wonderful and generous taste and that had already been noticed a few centuries ago.

M.R.: How should you talk about your wines today?
I.O.: They are generous. Our wines have a strong personality. There are unique.

M.R.: What customers are you looking for and what price will they sold the wines of Domaine Labastide Orliac?
I.O.: We think our wines are well suited to baby boomers daring in their tastes but loyal to their brands, committed to quality products, and sensitive to environmental values.

M.R.: What do you do to give its unique taste to your wine?
I.O.: We take care of the wine every step of the way from taking care of the wine to bottling and transportation. But we are not going to give away family secrets!

M.R.:To be distributed in the US is quite an adventure, how did you find an importer?
I.O.: We found our importer on a wine show in China. Now that we have started to be distributed in the US, we want to win the trust of our partners and convince Americans of the excellence of our products.

M.R.: Where to find the wines of Domaine Labastide Orliac in the United States?
I.O.: We are in business to expand our network. We soon will be found in high-end restaurants and shops. Some of our wines are already available online on the Millesima and Le Petit Ballon sites. We plan to develop our own online merchant site. But in the meantime, for the latest information, we advise you to log on our website or send us an email (château.orliac@wanadoo.fr).

Interview realised by Marianne Rolot

1 commentaire

Participer à la discussion