Le Blog de Marianne : désert et dessert

Désert et dessertQuand j’étais enfant, on me faisait la blague du désert et du dessert. Une façon d’ancrer dans les esprit que l’un s’écrit avec un « s » et l’autre avec deux « s ».

Et bien, ce vendredi, dans ma vie, c’était un peu ça.

Sur le coup de 17h, munie de mon autorisation et de ma carte d’identité, je me suis aventurée dans la rue… vide. Enfin pas tout à fait, les voitures étaient là. Je veux dire les 150 voitures des résidents, mais d’habitants point. J’ai fait le tour qui devient rituel et j’ai rencontré en tout et pour tout 5 personnes : un papa et ses deux enfants à bicyclette qui sont restés dans les limites de leur propriété puis deux personnes, chacune avec un chien. On aurait dit un samedi de match de foot, le bruit en moins. C’est vrai cette histoire de silence qui émane des récits du monde entier !

J’en viens au dessert. Ce soir c’était crêpes. Ma fille Emmanuelle m’a aidé à les préparer car au même moment se tenait l’apéro zoom de la famille pour fêter l’anniversaire de ma cousine Carine. Une initiative très sympathique et somme toute très réussie puisqu’une dizaines de foyers se sont connectés.

Au retour de son travail, mon mari a apprécié les crêpes mais il a trouvé qu’il y en avait pas assez. Nous en referons. Je dois en effet m’entraîner pour le prochain concours de La Filature.

La Filature, pour ceux qui ne connaissent, pas est un espace de coworking situé à Louviers. Installée dans une ancienne usine qui autrefois fabriquait des disques. Elle a été créée par Rodolphe Durand, entrepreneur. Rodolphe anime cet espace depuis un peu plus d’un an avec un absolu dévouement. Tout les débuts de mois, il régale ses « Tisseurs » avec des crêpes.

Avec le confinement, la Filature s’est vidée momentanément d’une grande partie de sa population. Alors Rodolphe a lancé un concours de crêpes par photo interposée.

Voilà pour le désert et pour le dessert.

Plus sérieusement, je vous engage à lire ce témoignage d’une infirmière Ebroïcienne publié sur Facebook. Extrêmement émouvant, il explique très bien comment se confirment les vocations. Charlotte Lopes-Eymaron est une étoile montante du célèbre réseau social. On peut comprendre !

Rendez-vous demain sur La Blog de Marianne. D’ici là, prenez soin de vous.