Le Blog de Marianne : La légende du lièvre

Je dédie cette jolie image à ma famille, mes amis, les conférenciers de mon catalogue et tous les professionnels avec qui je suis amenée à réaliser des projets. J’envoie également une pensée pleine de douceur à celles et ceux qui sont dans le combat contre le virus ou en sont les victimes.

Se pencher sur la légende du lièvre nous garantit son lot de surprises.

Saviez-vous que les oeufs sont un symbole de vie et le lapin un symbole fertilité ?

En Lorraine germanophone, notamment dans le pays de Nied c’est le lièvre de Pâques (der Oschterhaas) qui disperse œufs et friandises dans les parcs et jardins4. Et ceci également en Alsace (Osterhas).

En Australie, pour sauver le bilby — un petit marsupial menacé de disparition — et lutter contre la prolifération des lapins dans leur pays, les Australiens tentent de changer depuis quelques années la légende : le lapin de Pâques est désormais remplacé par le Bilby de Pâques pour sensibiliser les enfants et dégager des fonds destinés à la protection de ces petits marsupiaux en danger d’extinction.

Jules Renard lui a trouvé une relation entre le lièvre et la paresse à lire cette citation tirée de son journal.

Il ne faut pas croire que la paresse soit inféconde. On y vit intensément comme un lièvre qui écoute. On y nage dans l’eau, mais on y sent le frôlement des herbes du remords. Il y a dans la paresse un état d’inquiétude qui n’est pas vulgaire, et auquel l’esprit doit peut-être ses plus fines trouvailles.

Et dans la fable de la Fontaine, “Le lièvre et la tortue”, c’est la précipitation du lièvre qui est fustigée.

De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi l’emporter ! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ?

Et vous, êtes-vous plutôt œuf ou lièvre pour les Pâques, plutôt lièvre ou tortue dans votre travail ?

Le Blog de Marianne revient demain. D’ici là, faites le plein de friandises !