Le Blog de Marianne : vite la Presse

Le Blog de Marianne

Vite la Presse

Aujourd’hui une spéciale dédicace à ma cousine qui a eu récemment 88 ans ! Bon anniversaire Paulette. Comme bien des personnes de son âge, on ne les lui donne pas. Du coup, on aurait du mal à se mettre à sa place.

Paulette me dit qu’elle lit mon blog. J’en suis très honorée. Elle m’a suggéré d’ouvrir un livre qu’elle avait lu récemment et qui s’appelle La Tresse, “féministe” insiste-t-elle. Je n’ai pas la référence, une prochaine fois peut-être.

En attendant, je tire mon chapeau aux journalistes de la Presse. Car eux aussi sont sur le front par ces temps peu hospitaliers même s’ils se sont organisés. Je suis fascinée par les interventions de Alban Mikoczy (né en 1968) qui tous les jours nous donne sur la 2 des nouvelles de l’Italie. A travers son visage fait ou défait, on devine aussitôt si les infos vont être bonnes ou mauvaises. C’est l’intérêt de la télé, l’image en dit autant que le commentaire.

Par un hasard qui n’est pas si hasardeux, le petit groupe des étudiants de l’école de journalisme et de l’Institut d’études politiques de Bordeaux est en train de se reformer. 40 ans (aïe aïe aïe) que pour certains nous ne nous sommes pas vus. Mais un lien a été conservé. Et voilà que la “quarantaine” nous rapproche.

Que font deux journalistes qui ne se sont pas vu depuis longtemps ? Ils échangent sur l’actualité. Même si leur activité a changé depuis, il y a toujours un fonds de passion pour l’analyse des faits. Coup de chapeau à notre administration, coup de chapeau à nos industriels et coup de chapeau, cette fois-ci c’est moi qui le dis, à nos médias qui mettent leur supports à disposition de tous. Colonnes ouvertes, sens de la mission et volonté de se rendre utile, d’être solidaires. Coup de chapeau aussi à nos élus. Pour les populations démunies dont ils ont la charge, ils déploient des efforts de façon répétées et obsessionnelles, car il n’y a pas d’avenir pour tous.

Dans quelques semaines, nous serons sortis. Nous aurons appris à prendre soin de nos jeunes et de nos aînés. Nous programmerons un moment festif. Et nous réjouirons qui d’un baptême, qui d’un mariage ou d’une réunion familiale.

Et Paulette, qui sait, nous soufflerons les bougies ensemble !

A demain sur Le Blog de Marianne et d’ici là, restons chez nous (sauf courte promenade de santé, encore autorisée)